Carte Brute

Objects

Objects

SHOP

SHOP

Carte Brute

Carte Brute

Cards & Prints

Cards & Prints

HEARTBRUT - CELA SIGNIFIE : ÊTRE AUDACIEUX, MONTRER DU COURAGE ET DU COEUR. LA VIE EST BELLE ET BRUTE À LA FOIS

Le béton nu - pour certains, c'est tout simplement laid et diabolique, pour d'autres, c'est de l'amour pur et pour d'autres encore les bâtiments brutalistes constitutent l'arrière-plan idéal pour des selfies. En Suisse, le béton apparent est tellement omniprésent qu'il fait désormais partie de l'ADN culturel. HEARTBRUT jette un regard neuf sur cette patrimoine unique, riche et diversifié. Notre message est simple : sortez et découvrez de vos propres yeux la beauté brute de ces icônes de béton. Nous nous occupons de l'inspo et des infos. 

SÉLECTION D'OBJETS

SELECTED STORIES

Dahinden House, designed by Justus Dahinden I © HEARTBRUT / Karin Hunter Bürki
HOUSE TOURS

DAHINDEN HOUSE

Architecture, art and interior design meet in this 1971 brutalist Zurich family home

Shop Carte Brute

Shop Carte Brute

EXPLORE POSTCARD

DÉCOUVRIR NOS CARTES POSTALES

À LA UNE

NOTRE MISSION

Nous revisitons les icônes brutalistes de l'après-guerre d'une perspective contemporaine et transgenre. Nous sommes inspirés par l'attitude audacieuse et intransigeante, l'esthétique brute et sans fioritures et l'esprit rebelle mais optimiste et innovant que ces objets dégagent. Nous pensons que cela est toujours d'actualité. C'est pourquoi nous voulons faire avancer le débat sur cet élément important mais encore largement sous-estimé de l'ADN culturel et l'ouvrir à de nouveaux genres et associations. Nous déclarons : le brut est le nouveau beau ! C'est dans le nom : HEARTBRUT est aussi une invitation à affronter la réalité brute avec courage et coeur. Il s'agit de découvrir le beau dans le soi-disant laid. Let’s keep it brut & beautiful.

We declare: raw is the new beautiful! It is in the name: HEARTBRUT is also an invitation to face today tough realites with heart, irreverence, courage and guts. It is about discovering beauty in the supposedly ugly. Let’s keep it brut and beautiful.

Oui, le brutalisme toujours polarise l’opinion. Et oui, le béton doit devenir plus respectueux du climat, et nous ne sommes qu'au début d'un très long chemin à cet égard. Mais les polémiques ne font pas avancer le débat. En illuminant (et, certes, en célébrant) nos icônes brutalistes, nous espérons souligner leur valeur culturelle. Mais nous pointons également du doigt ce qui n'est pas si cool. Nous adoptons une approche honnête et disons les choses telles qu'elles sont.

S'inspirant de l'attitude audacieuse et courageuse de l'architecture brutaliste, HEARTBRUT défend le riche patrimoine en béton de la Suisse et le relie aux conversations actuelles sur l'art, l'identité et la culture quotidienne. Établie en 2019 par l'auteure et photographe Karin Bürki, le format cultive une approche transgenre et inclusive. La combinaison de visuels, de contenus en ligne et de produits imprimés innovants atteint de nouveaux publics et une visibilité mondiale. Le format bénéficie de financements de diverses institutions culturelles cantonales. HEARTBRUT fait régulièrement l'objet de reportages dans les médias. Let’s keep it brut & beautiful.

EXPLAINER

L'architecte franco-suisse Le Corbusier utilise le terme « béton brut » pour décrire la matérialité sans compromis de son Unité d'habitation de 1952 à Marseille. En réponse, le mouvement brutalisme émerge via le Royaume-Uni. Il défend des matériaux bruts et non finis (comme le béton apparent et le brique), des géométries audacieuses et des formes massives, réécrivant les règles de ce à quoi un bâtiment devrait ressembler. En Suisse, le style reste en résonance dans le «all over-rough-design» de nombreux objets contemporains.

La Suisse adopte le béton très tôt. Les ponts en béton audacieux et élégamment courbés conçus par l'ingénieur suisse Robert Maillart font sensation dans le monde entier au début du 20e siècle. En 1928, la première église en béton apparent est construite à Bâle. Jusque dans les années 1950, les architectes suisses considèrent le béton comme un matériau noble. Le brutalisme suisse tend donc à éviter la crudité et la provocation. L'objectif est toujours de marier la noblesse et la rudesse du béton d'une manière ambitieuse mais efficace et rentable. L'architecture se caractérise par une approche pragmatique, un souci du détail et un engagement envers un artisanat de haute qualité. Elle s'enorgueillit d'une riche variété de styles, allant de l'ascétisme austère à l'expressivité opulente en passant par la subtilité et la poésie.   

Dans la Suisse d'après-guerre, le béton a joué un rôle important dans la construction d'une identité nationale nouvelle et moderne. Lorsque le pays a commencé à se moderniser radicalement dans les années 1960, un formidable boom de la construction s'est produit. Le béton, qui était abordable et fonctionnel, l'a rendu possible. Les nombreux projets de logements, d'écoles, de bâtiments municipaux, de centres culturels, d'églises et d'infrastructures essentielles en béton brut racontent l'histoire d'une époque qui se tournait avec confiance vers l'avenir. Ils temoignent d'une nation en plein bouleversement social.

La Suisse entretient une relation particulière avec le béton nu. Nulle part ailleurs le matériau de construction n'est aussi omniprésent que dans ce pays. Le béton apparent fait partie de notre quotidien et appartient au patrimoine culturel suisse au même titre que la musique et l'art. HEARTBRUT vise à inciter les gens à redécouvrir le patrimoine béton unique mais encore peu apprécié de la Suisse.

Retour haut de page

THANKS FOR REACHING OUT.