Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Hardbruecke Bridge, Zurich, © Karin Bürki/Heartbrut. Explore more on Heartbrut.com

Hardbrücke

Picture of Words & Photography: Karin Bürki

Texte et photographie : Karin Bürki

Vive le pont Hardbrücke : Comment le colosse du pont des années 70 est passé du statut de super pollueur d'air mal aimé à celui de refuge de la coolitude urbaine.

En 1973, le quartier industriel de Zurich était un lieu gris et inhospitalier. Le Hardbrücke, fraîchement inauguré, apportait son lot de bruit et de pollution. Produit typique de l'urbanisme automobile de la haute conjoncture, le colosse de béton se frayait un chemin tel un coin gigantesque depuis la Hardplatz dans le Kreis 4 jusqu'à la Wipkingerplatz, en passant par les voies ferrées au milieu du quartier industriel. Dans le sillage de la crise pétrolière et du mouvement écologiste naissant, le pont a rapidement été décrié comme un pollueur d'air mal-aimé de tous.

Aujourd'hui, le pont redessiné est une toile de fond très photographiée dans un quartier branché. Il présente non seulement une silhouette épurée et des escaliers élégamment courbés, mais aussi beaucoup d'espace pour une ligne de tramway, des piétons et des cyclistes. Et pourtant. Le Hardbrücke, aujourd'hui quinquagénaire, n'a rien perdu de son talent pour susciter la controverse, opposant régulièrement automobilistes et défenseurs du climat.

La régénération du quartier industriel en une destination nocturne de ce côté du millénaire et la transformation complète du pont ont mis fin à cette mauvaise réputation pour de bon. Aujourd'hui, le tronçon situé entre la station Hardbrücke, la Prime Tower et le Frau Gerold's Garten est le lieu de prédilection des publicitaires et des équipes de télévision pour mettre en scène le "cool urbain". Et pourquoi pas. Après tout, c'est l'un des très rares endroits en Suisse qui réussit à se mesurer à ses homologues de Londres ou de New York. La rencontre de la régénération post-industrielle, de la culture des clubs et de l'esthétique du jardinage urbain s'inscrit brillamment dans l'air du temps et s'avère être un lieu de rendez-vous toujours populaire pour les hipsters, les banquiers et la génération Airbnb.
L'ancien bouchon de gaz d'échappement est même devenu une sorte de lieu de pèlerinage, des milliers de cyclistes de la ville s'y rendant régulièrement dans le cadre des rassemblements "Ride for your Rights" à travers la ville. Le 8 octobre 2022, des activistes climatiques de Renovate Switzerland se sont collés sur le pont, immobilisant le trafic pendant quelques heures. Que l'on apprécie ou non leur action, c'était un aperçu passionnant de ce à quoi ressemblerait un pont sans voitures.

© Karin Bürki/Heartbrut

© Karin Bürki/Heartbrut

Brunnadern, Residential Buildings, Atelier 5, Bern 1970, Brutalism © HEARTBRUT / Karin Bürki
Autosilo Balestra, parking et centre commercial à plusieurs étages, Carlo Cesarini, Lugano,Ticino,  brutalisme suisse. En découvrir plus sur Heartbrut.com
Masonry Hall, Maurerhalle, Hermann Baur, Basel, Swiss brutalism, © Karin Bürki/Heartbrut. Explore more on Heartbrut.com
Triemli-Tower, Triemli-Turm, Esther + Rudolf Guyer, © Karin Bürki/Heartbrut. Explore more on Heartbrut.com